C'est la rentrée! Petits trucs et conseils pour mieux naviguer cette année

Updated: Aug 31, 2018


Le calendrier familial, un outil génial!

En début d'année scolaire, que l'on ait des enfants ou pas (mais disons que si on en a ça aide encore plus!), le calendrier familial s'avère un outil d'organisation précieux. Il en existe différents modèles mais la base est la même : grandes cases lignées pour avoir la place d'écrire les choses importantes, des autocollants pour attirer notre attention ou souligner un bon coup d'un de nos petits loups, et d'autres cases pour des messages d'encouragement ou le partage des tâches. Prendre un peu de temps pour tout y noter en début d'année, puis y faire des ajouts au fur et à mesure aide grandement à ne rien oublier en cours de route... tout en se libérant l'esprit d'un encombrement inutile. On peut par exemple inscrire les dates pour vérifier les détecteurs de fumée de la maison ou autre tâche facilement oubliée, les dates pour les paiements des comptes, etc. En faisant cet exercice, vous sauverez beaucoup de temps, de soucis et d'énergie pour le reste de l'année. Le temps ainsi investi à planifier et vous organiser vous sauvera par la suite bien plus de temps que vous pourrez mettre à profit pour faire des activités de plaisir ou bien relaxer! :-)


Planifiez des moments sacrés pour vous et votre couple, c'est essentiel

Même si vous avez la ferme impression de "manquer de temps" pour vous et/ou votre couple, car vous avez tellement d'obligations et responsabilités, je vous encourage à vous planifier dès à présent (dans votre super calendrier familial!) des moments sacrés (à moins d'urgence, ils ne bougent pas!!), pour vous-même et pour votre couple. Votre bien-être et votre santé en dépendent, et la santé de votre relation de couple en dépend aussi. C'est une réalité à laquelle personne n'échappe. Même si on peut négliger ces sphères à court terme, à moyen long termes les dégâts peuvent s'avérer désastreux. Même s'il est vrai que ça demande un effort de planifier puis de réellement respecter ces moments sacrés, je vous encourage fortement à le faire, comme un investissement et un cadeau pour vous-même, pour votre couple, pour votre famille.


Donc, si vous avez des enfants, faites appel à la famille ou une gardienne pour quelques heures. Si ce n'est pas possible, vous pouvez essayer une solution d'entraide entre parents que j'aime bien :

- une semaine sur deux, votre enfant va chez un ami après l'école, pour la soirée et/ou pour la nuit (selon ce qui est le plus approprié pour l'enfant et votre situation particulière),

- la semaine d'ensuite, c'est vous qui recevez l'ami de votre enfant.

Tout le monde y gagne. Votre enfant a une soirée différente et un peu excitante par semaine, et vous avez un peu de temps pour vous une semaine sur deux. Et c'est planifié!


Et puis aussi, si vous pouvez prendre des moments sacrés avec chacun de vos enfants, rien que vous deux, ça nourrit profondément la relation et les enfants apprécient énormément.



Les enfants aussi ont besoin de temps relaxer et "ne rien faire"!

De nombreux parents culpabilisent ou ont peur du jugement en lien avec les activités parascolaires de leurs enfants. Ainsi, ils les inscrivent à de nombreuses activités qui monopolisent plusieurs soirs par semaine en plus des fins de semaine... ça fait beaucoup de stress au niveau de l'organisation, on se sent toujours à la course et on se met une pression financière importante. Pas besoin d'en faire autant! Les enfants aussi ont besoin de temps pour se reposer, aller à leur rythme et "ne rien faire", c'est-à-dire ne rien faire qui soit "obligatoire, planifié à l'horaire hebdomadaire". Donc, on peut laisser tomber certaines activités si on sait d'avance que le stress qu'elles apporteront (à nous, notre famille et notre enfant) sera probablement plus important que les bénéfices que tout le monde en retirera.



Faire des choix et prioriser

Chaque nouvelle année scolaire, il y a la multitude d'activités auxquelles on voudrait s'inscrire, et la multitude d'activités possibles des enfants. Parfois on est ambitieux et on veut trop en faire. Je vous suggère cette année de faire l'exercice pour vous-même puis de faire la même chose avec vos enfants:

1. Déterminez réalistement combien de temps vous vous donnez pour vos activités personnelles sans que ça ajoute un stress trop important dans l'horaire. Même si c'est difficile, aménagez-vous du temps, même si c'est seulement deux heures par mois, pour une activité de votre choix, rien que pour votre plaisir;

2. Faites la liste des activités qui vous intéressent;

3. Priorisez et choisissez en fonction de vos préférences tout en respectant le temps déterminé à la 1ere étape.


Faites ensuite la même chose avec les activités des enfants. Aidez-les à faire des choix et accompagnez-les dans leur déception de ne pas tout faire. C'est ok qu'ils ne fassent pas tout ce qu'il voudraient faire, c'est ok qu'ils soient déçus.


Pas besoin d'être parfait ou d'essayer de l'être!!

Revenez à l'essentiel. Pourquoi faites-vous tout cela? Pour qui faites-vous tout cela? Avez-vous besoin que tout soit parfait? Est-ce que cela vous rendra vous et les autres plus heureux si tout est parfait et que tout se déroule comme prévu? Vraiment? Vraiment??


Donnez-vous le droit de ne pas être parfait, de ne pas avoir la relation parfaite, de ne pas avoir des enfants parfaits, de ne pas avoir la vie parfaite. Donnez-vous le droit d'avoir des difficultés et des problèmes, des oublis, de faire des faux-pas, de perdre patience parfois, etc. C'est correct, c'est ça être en vie. Donnez-vous donc le droit d'être heureux, là maintenant, dans toute cette imperfection au lieu d'attendre que tout soit enfin parfait pour profiter de la vie :-).


© 2007-2020 Mounia Blanchet